Un peu d’histoire

timeline_pre_loader

Depuis sa création en 1958, la Maison Familiale Rurale Saint Michel Mont Mercure a évolué pour s’adapter aux besoins, à son environnement et répondre aux attentes des jeunes et entreprises en matière d’apprentissage.

Jusqu’en 1970, la Maison Familiale dispensait des formations agricoles. En 1973, une association de Métiers voit le jour et accueille 37 jeunes en formation dans les métiers de l’agriculture et de l’artisanat. Entre 1975 et 1979, les formations agricoles, les sections Bois et la section Mécanique partent respectivement pour Pouzauges, St Gilles Croix de Vie et Mouilleron en Pareds.

Durant les années 80, La Maison Familiale se professionnalise et accueille plus particulièrement des jeunes en formation dans les domaines de la cuisine, du restaurant, de la boulangerie, de la pâtisserie.

Elle devient alors Centre de Formation d’Apprentis (CFA) et propose des formations, sous contrat d’apprentissage, à des diplômes de l’éducation nationale de niveau 3 (CAP, BEP)

Le nombre croissant d’apprentis, qui passe de 127 jeunes en 1980 à 310 en 1989, amène à l’agrandissement de ses structures d’accueil : internat, foyer mais aussi laboratoires de boulangerie et de pâtisserie, salle de restaurant et cuisines pédagogiques. Afin de répondre aux besoins des jeunes et des entreprises, des formations de niveau IV, Brevet Professionnel Boulangerie, puis à la fin des années 1980 des formations Bac Professionnel, sont ouvertes.

Dans les années 90

De nouveaux agrandissements sont décidés : un laboratoire pour les sciences et un laboratoire multimédia. Les effectifs augmentant (310 jeunes en 1990 – 536 jeunes en 1999), la Maison Familiale construit alors un nouveau bâtiment avec des salles de cours, une salle à manger, un C.D.I., une salle informatique, un amphithéâtre.

La MFR Saint Michel Mont Mercure s’ouvre sur l’Europe et dépose son premier projet Leonardo Da Vinci en 1996 favorisant les mobilités européennes pour les apprentis en Bac Professionnel. Suivront ensuite des projets pour les apprentis en CAP, les Personnes sur le Marché du Travail et pour les Professionnels de l’enseignement et de la Formation.

Les Années 2000 marquent l’essor de son ouverture européenne : Afin de satisfaire et de proposer des formations de qualité, la MFR Saint Michel Mont Mercure est amenée à agrandir de nouveau et met en service de nouveaux plateaux techniques : fournil, laboratoire pâtisserie, un nouveau restaurant pédagogique et finalement une salle de sport.

Parallèlement, l’ouverture européenne amorcée en 1996 par le premier projet Leonardo Da Vinci, en faveur des mobilités européennes pour les apprentis, se concrétise. Le réseau de partenaires européens s’élargit pour atteindre 27 pays européens regroupant une centaine d’entreprises d’accueil. Les Tables Rondes Européennes, grand rassemblement des partenaires européens organisées conjointement avec la CCI de la Vendée, voient le jour pour la première fois en 2002 et se déroulent ensuite tous les 3 ans.

Durant les années 2010, la MFR se modernise : Un internat est rénové et un self est construit.
Afin de répondre à l’évolution numérique, le wifi et un réseau informatique conséquent sont installés.

L’offre des formations se diversifie encore : Mentions complémentaires en Boulangerie spécialisée, Mention complémentaire en Pâtisserie, glacerie, confiserie, Brevet professionnel Arts de la Cuisine et Arts du service, Brevet Professionnel Boulanger. La fin des années 2010 marque également l’ouverture des formations pour les adultes en formation continue.En 2012, La MFR accueille pour la première fois une assistante écossaise (programme Comenius) qui intervient auprès des jeunes en formation lors des activités d’anglais et des veillées.

Menu